mes dernières lectures #2

Salut !

On se retrouve encore pour parler de mes dernières lectures. Après réflexion, j’étais très contente de ce format au final. J’ai l’impression d’être plus « libre » et que je ne suis pas obligée d’être claire et concise.

Au menu : deux romans japonais et un italien.

 

  • Les Dames de Kimoto, écrit par Sawako Ariyoshi.

Résumé :

« «Le mont Kudo était encore voilé par les brumes matinales de ce début de printemps. La main serrée dans celle de sa grand-mère, Hana franchissait les dernières marches de pierre menant au temple Jison. L’étreinte de la main autour de la sienne lui rappelait que, maintenant qu’elle allait être admise comme bru dans une nouvelle famille, elle cesserait d’appartenir à celle où elle avait vécu les vingt années de son existence.»

À travers le récit des amours, des passions et des drames vécus par trois femmes de générations différentes, Les dames de Kimoto dresse un tableau subtil et saisissant de la condition féminine au Japon depuis la fin du XIXe siècle. »

C’était la lecture d’avril du club de lecture de Tout Est Politique (blog : ici).

Et c’était une très belle lecture, j’ai beaucoup aimé et je la recommande chaudement. Cette fiction n’est pas pleine d’action et de rebondissements, elle décrit simplement le quotidien de femmes japonaises au 18e siècle. L’écriture est simple et très fluide, je pense que c’est un bon livre pour débuter avec la littérature japonaise. Il est devenu un de mes favoris.

 

  • Une affaire de famille, par Hirokazu Kore-eda.

Résumé :

« Au retour d’une expédition de vol à l’étalage avec son fils, Osamu recueille dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même et qui lutte pour survivre dans le froid glacial. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu’elle comprend que ses parents la maltraitent. Malgré leur pauvreté, les membres de cette famille semblent vivre heureux, jusqu’à ce qu’un événement inattendu ne révèle leurs secrets les plus terribles… »

Encore un roman japonais, en effet cette littérature m’attire beaucoup ces temps-ci. Ce livre là m’a été offert et j’ai mis un moment avant de le découvrir.

Je n’ai pas vu le film, donc je ne savais absolument pas à quoi m’attendre, je ne connaissais pas la fin. Et c’était une chouette surprise. L’écriture est fluide, ça se lit facilement et très vite. La fin m’a beaucoup plu, elle était inattendue.

Je te le recommande si tu désires te remettre à lire, ou si tu cherches quelque chose qui se lit vite et facilement.

 

  • Call Me By Your Name, André Aciman.

Résumé :

« « Je ferme les yeux et je suis de nouveau en Italie, il y a tant d’années ; je marche vers l’allée bordée de pins, je le regarde descendre du taxi : ample chemise bleue, col ouvert sur la poitrine, chapeau de paille, toute cette peau nue… Soudain il me serre la main et me demande si mon père est là. »

1983. Pour Elio, c’est l’été de ses 17 ans. Ses parents hébergent Oliver, un jeune universitaire, dans leur villa en Italie. Entre les longs repas, les baignades et les après-midi sous la chaleur écrasante, commence une partie de cache-cache avec cet Américain brillant et séduisant. Un temps fait d’attente, d’espoirs, de doutes et de rejet. Avant que tous deux cèdent à ce sentiment plus grand qu’eux. »

Le roman qui a donné naissance au film du même nom.

Je suis un peu mitigée sur ce livre. Je l’ai trouvé bien écrit (même si pas toujours fluide pour ma part), un peu long puisque je ne suis pas grande fan des longues descriptions, et les passages sexuels ne m’intéressent pas.

Cependant, en plus de la jolie plume d’André Aciman, j’ai trouvé la relation entre Elio et Oliver très bien écrite et intéressante. Je sais qu’on a reproché au film le fait de la différence d’âge entre les deux personnages, mais dans le roman j’ai l’impression que c’est différent. Le lien entre ces deux personnages est parfaitement décrit, donc la différence d’âge passe à la trappe. Le roman est écrit par les yeux d’Elio, et ça change beaucoup de choses.

 

C’est tout pour aujourd’hui, j’en ai encore terminé entre temps, mais je t’en parlerai dans un futur article. See ya later !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s